Quel équilibre entre urbanisation et préservation des espaces agricoles périurbains ? Le cas d’une agglomération moyenne

Le développement durable d'une ville conduit à remettre en cause l’étalement urbain. Aujourd'hui, les élus se vantent d’appliquer les principes du développement durable. Ils cherchent à préserver le cadre de vie et à maîtriser l'urbanisation. Pourtant, ces mêmes élus inscrivent dans les documents d'urbanisme des projets de développement ambitieux forts consommateurs d'espace. À travers une analyse des projets des élus de la ceinture périurbaine de Tours, il s'agit de déterminer la place qui est faite à la préservation des espaces ouverts. Nous analyserons quelles sont les conditions pour une reconnaissance des espaces agricoles et naturels comme étant un prolongement de la ville (et non plus l'absence de celle-ci). L’hypothèse est que la reconnaissance des espaces agricoles et naturels repose sur une modification de la perception de ces espaces. Mais face à l'ampleur des remises en cause que suppose cette évolution l'intervention d'un médiateur est nécessaire.

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

Vous aimerez aussi...