Cartographie des jardins individuels dans la ville de Montréal-Ouest

En collaboration avec plusieurs partenaires, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AULAB) travaille sur un projet d’évaluation de l’agriculture urbaine comme infrastructure verte de résilience individuelle et collective face aux changements climatiques et sociaux. Planifié sur trois ans (20176-2020), ce projet de recherche servira à outiller les acteurs sociaux québécois d’un guide d’évaluation sur les bénéfices de l’agriculture urbaine quant à l’insécurité alimentaire, la justice alimentaire et la résilience individuelle et collective pour l’alimentation, le tout dans un contexte de changements climatiques.

Le travail d’identification des jardins potagers, les analyses spatiales et la cartographie SIG présentés dans le cadre de ce billet ont été réalisés par Gilda Rabiei Motmaen de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Cette dernière est étudiante à la maitrise en urbanisme à l’UQAM et réalise son mémoire de recherche dans le cadre du projet. Dans le cadre de son mémoire elle regardera plus précisément le lien entre la morphologie urbaine et la présence de potagers. Elle est codirigée par Michel Rochefort et Hien Pham, professeurs à l’UQAM, et Eric Duchemin, Directeur scientifique et formation de AU/LAB.

Résumé :  Dans le cadre de sa recherche l’équipe du Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) a cartographié la présence de jardins individuels dans la ville de Montréal-Ouest. Cette cartographie a été faite seulement par l’observation directe sur le terrain, en raison de l’ombrage des arbres qui ne permettait pas d’identifier les jardins résidentiels avec les images satellitaires. Montréal-ouest est l’une des villes de l’agglomération de Montréal. Elle se situe à l’ouest de Montréal et a une superficie de 1,4 km².

Figure 1. Territoire de Montréal-Ouest.

Sur l’ensemble du territoire Montréal-Ouest dont 233 jardins ont été identifiés, soit sur 19,1% des lots résidentielles. Ces derniers sont essentiellement des jardins individuels sur des terrains privés. L’identification directement sur le terrain ne nous a pas permis de mesurer la superficie des potagers, donc nous ne sommes pas en mesure de fournir ce type de résultats pour ce territoire d’étude.

Figure 2. Répartition des jardins individuels à Montréal-Ouest.

La figure 3 démontre une zone de concentration de potagers longeant l’avenue Brock Nord et Sud, entre le chemin Westover et la rue Curzon. Cependant nous constatons que dans les hexagones qui représentent la rue Brock Sud et la partie autour de la rue Avon, le nombre de potager est moindre.

Figure 3. Le nombre des jardins par hexagone en quantile de Montréal-Ouest.

Figure 3. Le nombre des jardins par hexagone à Montréal-Ouest.

Figure 4. Exemples de potagers à Montréal-ouest pouvant être observés par image satellite, rue Croissant Roxton, sous une ligne de haute-tension d’Hydro-Québec. (dans le quantile 13,01-41,00) (en haut à gauche sur la figure 3)

Autres territoires cartographiés dans le cadre de cette recherche


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search