L’agriculture urbaine et périurbaine dans les politiques européennes sur les infrastructures vertes

L’accès au foncier représente un enjeu crucial pour le développement des fermes urbaines (Atomei et Duchemin, 2018). Différents moyens peuvent être envisagés afin de favoriser le développement des fermes urbaines, comme l’inclusion de celles-ci dans des institutions (École, Hopitaux, etc.), des incitatifs fiscaux pour les propriétaires qui les accueillent ou encore la mise à disposition de terrains appartennant au domaine public (exemples Parcs et autres espaces verts).

Dans l’article Integrating Farmland in Urban Green Infrastructure Planning. An Evidence Synthesis for Informed Policymaking publié dans la revue Land Use Policy en juin 2020, Werner Rolf, Katharina Diehl, Ingo Zasada et Hubert Wiggering analysent les différentes politiques de l’Union européenne pouvant être considérées comme des politiques sur les infrastructures vertes. Ils examinent ensuite comment les agricultures urbaine et périurbaines y sont traitées.

Les espaces agricoles en milieu urbain et périurbain sont considérés indirectement dans les politiques européennes sur les infrastructures vertes

Leur étude des règlements et autres directives révèle que les infrastructures vertes font bel et bien partie intégrante du discours politique de l’Union européenne (UE). Elles sont considérées à travers les services d’approvisionnement (aliments, matières premières ou eau potable), de régulation (climat local, qualité de l’air, séquestration de carbone, modération des événements extrêmes et traitement des eaux usées) et culturels (loisirs, santé physique et mentale, tourisme, aménagement paysager, etc.). Au total, Rolf et ses collègues ont recensé 159 documents, produits par 24 instances européennes, intégrant des objectifs concernant les infrastructures vertes. Même si la plupart de ces documents témoignent d’un intérêt certain pour les enjeux agricoles, les enjeux propres aux espaces agricoles en milieu urbain et périurbain y sont rarement abordés.

Pourtant, d’après Rolf et ses collègues, quatre politiques de l’Union Européenne sont prometteuses pour le développement de l’AU :

  • Les orientations pour un cadre stratégique de développement d’infrastructures vertes et bleues au niveau européen[1];
  • Les propositions pour l’avenir de la politique agricole commune (PAC)[2];
  • La reconduction du budget pour le programme LIFE sur la période 2021-2027[3];
  • La stratégie de l’UE en matière de biodiversité à l’horizon 2020[4].

Mis à part un soutien indirect et une inclusion potentielle des fermes urbaines dans certaines politiques, le lien entre infrastructures vertes et AU est très faible à l’échelle des politiques de l’Union européenne. Afin de mieux comprendre le lien entre infrastructures vertes, AU et discours politique, Rolf et ses collègues ont réalisé une synthèse de la littérature scientifique sur le sujet.

Une évidence de la contribution de l’agriculture urbaine aux objectifs associés aux infrastructures vertes

À partir d’un corpus de 7526 articles scientifiques qui traitent des infrastructures vertes, Rolf et ses collègues identifient plusieurs éléments liés à l’agriculture urbaine et périurbaine. Par exemple, parmi les objectifs portés par les politiques de développement des infrastructures vertes, les espaces agricoles peuvent contribuer à la promotion d’une économie écologique, la cohésion sociale, la conservation de la biodiversité et l’adaptation aux changements climatiques. Rolf et ses collègues ont classé les différents éléments relevés suivant le nombre d’articles qui en traitent et de leur contenu afin d’évaluer la validité des arguments avancés. Il en résulte que cinq éléments sont considérés comme des preuves établies de la contribution des espaces agricoles aux objectifs associés aux politiques de trames vertes.

Les preuves établies concernent les bénéfices de l’AU en termes :

  • d’efficacité énergétique
  • d’amélioration de la cohésion sociale (lien producteur-consommateur);
  • de croissance économique et durable découlant du développement des fermes urbaines ;
  • de fabrication des espaces (placemaking) pour le développement communautaire et l’identité locale;
  • de lutte aux îlots de chaleurs
  • d’amélioration de la qualité de l’air.

Pour autant, les politiques européennes n’intègrent pas l’AU de façon claire dans leurs règlements. Ce ciblage insuffisant témoigne du manque de reconnaissance de l’AU comme infrastructure verte.

Un besoin en recherches supplémentaires pour favoriser un discours politique ciblé sur l’agriculture urbaine

L’AU est reconnue pour sa multifonctionnalité (Duchemin et al., 2008 ; Lovell, 2010). Pourtant, les preuves de sa contribution aux objectifs divers et variés associés aux infrastructures vertes restent à étayer. Dans l’article, Rolf et ses collègues soulignent, à travers l’exemple de l’Union européenne, le manque d’intégration de l’AU aux politiques publiques associés aux infrastructures vertes. Rolf et ses collègues rappellent néanmoins que ces politiques européennes se déclinent aux échelles nationales et infranationales et que les états peuvent cibler certains financements ou préciser certains objectifs pour favoriser le développement de l’AU. C’est le cas, par exemple, de la PAC. Pour autant, les aides agroenvironnementales auxquelles pourraient prétendre les fermes urbaines sont définies pour les terres agricoles en zone rurale.

En plus de révéler les synergies entre AU et infrastructures vertes et le manque de politiques ciblées sur l’AU, Rolf et ses collègues rappellent l’apport de la recherche scientifique sur les politiques publiques futures. L’établissement des preuves de la contribution de l’AU aux objectifs associés au développement des trames vertes pourrait conduire à la bonification des programmes existants. En effet, l’AU semble être un bon moyen pour insuffler une nouvelle dynamique au débat politique sur les infrastructures vertes, notamment en dépassant les seuls enjeux énergétiques et en intégrant les changements climatiques, l’écologie et les enjeux sociaux. Pour terminer avec un exemple concret, Rolf et ses collègues suggèrent d’étendre les mesures agroenvironnementales de la PAC au-delà du milieu rural, notamment en milieu périurbain plus densément peuplé.

Au Québec, plusieurs municipalités et arrondissements se sont munis de leur propre politique en agriculture urbaine. Cette tendance est à la hausse. Le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) se penche également sur l’AU[5]. Ainsi, l’AU semble se frayer une place dans les politiques locales et provinciales.

Même si la particularité des initiatives d’AU nécessite une flexibilité des politiques publiques, leur développement est, au moins en partie, conditionné par un soutien politique (Fricano et Davis, 2020).

Source

Rolf, W., Diehl, K., Zasada, I. et Wiggering, H. (2020). Integrating Farmland in Urban Green Infrastructure Planning. An Evidence Synthesis for Informed Policymaking. Land Use Policy, 99, 104823. doi: 10.1016/j.landusepol.2020.104823

Notes

[1] https://ec.europa.eu/environment/nature/ecosystems/pdf/SWD_2019_193_F1_STAFF_WORKING_PAPER_EN_V4_P1_1024680.PDF

[2] https://ec.europa.eu/info/food-farming-fisheries/key-policies/common-agricultural-policy/future-cap_fr

[3] Sur le programme LIFE : https://ec.europa.eu/easme/en/life; Sur la reconduction du budget : https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/IP_19_1434

[4] https://ec.europa.eu/environment/nature/info/pubs/docs/brochures/2020%20Biod%20brochure_fr.pdf

[5] https://www.mapaq.gouv.qc.ca/fr/Productions/Agricultureurbaine/Pages/Agricultureurbaine.aspx



Citer ce billet
Logan Penvern (2021, 15 mars). L’agriculture urbaine et périurbaine dans les politiques européennes sur les infrastructures vertes. AgriUrbain. Consulté le 27 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/auhk

Logan Penvern

Etudiant au doctorat en sciences de l'environnement ISE-UQAM

More Posts

Logan Penvern

Etudiant au doctorat en sciences de l'environnement ISE-UQAM

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search