Tous les articles par Eric Duchemin

A propos Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

Cartographie de l’agriculture urbaine dans l’arrondissement Chomedey de Laval (Québec, Canada)

En collaboration avec plusieurs partenaires, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AULAB) travaille sur un projet d’évaluation de l’agriculture urbaine comme infrastructure verte de résilience individuelle et collective face aux changements climatiques et sociaux. Planifié sur trois ans (2017-2020), ce projet de recherche servira à outiller les acteurs sociaux québécois d’un guide d’évaluation sur les bénéfices de l’agriculture urbaine quant à l’insécurité alimentaire, la justice alimentaire et la résilience individuelle et collective pour l’alimentation, le tout dans un contexte de changements climatiques.

Le travail présenté dans le cadre de ce billet a été réalisé par Myriam Belzile, Université de Sherbrooke, qui est en stage à AULAB. Les données de cartographie ont été traitées par Hien Pham, professeure à l’UQAM et co-chercheure de la recherche. Le stage a été réalisé sous la supervision de Éric Duchemin, Directeur scientifique et formation de AU/LAB, avec la participation de Hien Pham.

Résumé : Dans le cadre d’une recherche l’équipe du Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) a cartographié par Image satellite la présence de jardins individuels sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement Chomedey à Laval, soit une superficie de 40,95 km². Cette cartographie a été jumelée par des visites de terrain afin de valider l’identification effectuée par l’analyse des images. Cette zone d’étude couvre 15,3% du territoire de la ville de Laval (266,79km2). Continuer la lecture de Cartographie de l’agriculture urbaine dans l’arrondissement Chomedey de Laval (Québec, Canada) 

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

Common Farm : un projet d’innovation sociale en agriculture urbaine

Les résultats sont maintenant connus, des 12 candidatures pour le site de Chapelle International le projet Common Farm, auquel AULAB participait, arrive troisième. Le lauréat est Cultivate et son projet ambitieux “Mushroof« .

Pour cet appel effectué dans le cadre du programme Les Parisculteurs, Le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AULAB) avait joint la proposition Common Farm portée par Vergers Urbains (coordination globale), Toits Vivants (Coordination technique) et Halage / Cultivons la Ville (Exploitation en insertion). Nous apportions notre expertise scientifique à ce projet pour ce site aménagé sur deux niveaux : une de 1256 m² en toiture basse, et une autre permettant d’installer des serres sur 1171 m², une zone libre de 2845 m² et une zone de 1200 m² avec couche de terre de 35 cm auxquels s’ajoutent 589 m² de jardinières.

Ce projet d’innovation sociale visait la création d’un écosystème de production alimentaire circulaire, mais aussi sociale au sein du quartier. La Common farm se voulait aussi un lieu d’échange, de partage – un centre de partage des savoirs. Par le développement d’un écosystème productif de biens communs, le projet cherchait à aller au-delà d’une simple production alimentaire hyperlocale, en développant une démarche intégrée, où divers éléments s’hybrident et se mettent en synergie, tout en étant productif.

La création d’un Laboratoire de recherche international

L’apport d’AULAB dans Common Farm, la ferme commune, a été d’imaginer la création d’un lieu d’expérimentation à ciel ouvert pour des équipes de recherche française et canadienne. Les chercheurs sous l’égide du Laboratoire sur l’agriculture urbaine- AU/LAB (Canada-International) et d’Astredhor (France) auraient développés des programmes de recherche et d’accompagnement avec les différents projets de Common Farm.

Les différents projets de recherche mis en œuvre dans le cadre de Common Farm auraient été en lien direct avec la station de recherche ASTREDHOR située à St-Germain en Laye et la ferme expérimentale d’AU/LAB sur toit du Palais des congrès de Montréal. Des lieux où se développent des dispositifs techniques de production innovants. Le site de la Chapelle aurait été une forme d’extension urbaine de ces lieux afin d’expérimenter in-situ certains dispositifs, et surtout voir comment de tels dispositifs peuvent être mis en application par des agriculteurs urbains. Nous aurions aussi pu analyser comment de telles installations sont des infrastructures vertes pour des villes viables (adaptation au changement climatique, biodiversité urbaine, économie circulaire, etc.). Common Farm aurait offert une plateforme de recherche unique sur la mise en œuvre de systèmes alimentaires urbains visant un quartier nourricier, recherche en cours au sein d’AU/LAB depuis quelques années.

Dans la conception nous amenions la recherche à suivre les projets et accompagner les porteurs de projets par des recherches spécifiques, entre autres en équipant de capteurs différents projets. Ce qui permettait d’accumuler des données pouvant nourrir une plateforme intelligente, qui orchestrerait une infrastructure de communication et de calculs de nouvelle génération, pour adapter et intégrer durablement les méthodes d’agriculture urbaine sur toits dans un modèle de ville intelligente. Ce projet est actuellement en développement à Montréal.

Ainsi la proposition de Common Farm en était une d’innovation sociale, d’innovation technique, mais aussi d’innovation scientifique. Elle était une ferme de production alimentaire, de production de liens sociaux, de production de savoir, tout en jouant un rôle économique en tant qu’un incubateur/accélérateur d’entreprises agricoles urbaines.

Pour voir le projet Common Farm »»»

Le projet était porté par un écosystème d’une cinquantaine d’acteurs pluridisciplinaires et complémentaires, partageant des valeurs communes et habitués à travailler ensemble, pilotés par Vergers Urbains, Toits Vivants, Halage / Cultivons la ville (Exploitation en insertion) et Tootem (Cultures verticales hydroponiques), accompagnés par la Houf (exploitant houblonnière), Houblons de France (culture houblon et BrewLab), Du Monde au Balcon (DMAB – Pépinières pour particuliers), La Partisane (cultures aromatiques), Verger Itinérant (Pépinière fruitière), Grappe Urbaine (Viticulture urbaine), Cycloponic/ La Caverne (Champignons, Endives, Micropousses), Green’Elle (Aquaponie), Graine de Troc (Grainothèque), Bocoloco (Restaurant associatif et FoodLab), Open Food France (FoodHub), Zone AH !/ Zébu (Logistique urbaine), P2p Food Lab (Cultures connectées), École du Compost (formation Compost), Miel de Quartier (Apiculture urbaine), Conserverie Urbaine (Ateliers de transformation), Les Alchimistes (Compostage mécanique), HopUp  (Bar associatif et évènementiel), CivicWise (Concertation), FabCity (recherche et co-construction), Echoes (Design et Ingénierie), Wladimir de Lantivy & Romain Mouscadet (Architecture), Nicola Lacambre (rendeurs) (Architecture), Collectif X-Cube (Groupement de compétence autour des techniques constructives gonflables), Les batisseuses (Eco-construction participative), Agrithermic (BET Serre passive), Volume (Conseil en montage de Tiers Lieux), InnovBlue (Conseils sur le modèle économique), Pôle Recherche : AU/LAB (Laboratoire d’agriculture urbaine, recherche), Astredhor (Recherche en horticulture), Ryerson Univ., SRHM, La Paillasse, Sony CSL, Remix the Commons, Assemblée Virtuelle, La Bonne Tambouille.

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

New York s’implique dans le développement de l’agriculture urbaine

Billet rédigé par Eric Duchemin, Directeur scientifique AULAB et Jean-Philippe Vermette, Directeur politiques publiques AU/LAB

Près de 30 après avoir adopté ses premières mesures favorables à l’agriculture urbaine, le Conseil de Ville de New York vient tout juste d’adopter à l’unanimité un projet de loi visant la création, par ses services, d’un portail de l’agriculture urbaine qui viendra donner un coup de pouce au développement des projets d’agriculture urbaine aussi bien communautaires que commerciaux.

Bien que plusieurs acteurs se réjouissent de cette nouvelle, la décision du conseil est une mouture beaucoup moins ambitieuse que la proposition initiale du conseiller municipal Raphael L. Espinal et du président de l’arrondissement de Brooklin Eric Adams. Cette première proposition prévoyait la rédaction d’un plan intégré de l’agriculture urbaine new yorkaise. Teintée par le désir de donner des outils de démarrage aux entreprises High-tech, ce plan d’action intégré offrait, selon plusieurs, trop peu de perspectives prometteuses pour le développement d’une agriculture plus sociale à New York. Un danger que l’on voit poindre le bout du nez dans plusieurs villes à travers le monde.

Continuer la lecture de New York s’implique dans le développement de l’agriculture urbaine 

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

Cartographie de l’agriculture urbaine à Montréal-Nord (Québec, Canada)

En collaboration avec plusieurs partenaires, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AULAB) travaille sur un projet d’évaluation de l’agriculture urbaine comme infrastructure verte de résilience individuelle et collective face aux changements climatiques et sociaux. Planifié sur trois ans (20176-2020), ce projet de recherche servira à outiller les acteurs sociaux québécois d’un guide d’évaluation sur les bénéfices de l’agriculture urbaine quant à l’insécurité alimentaire, la justice alimentaire et la résilience individuelle et collective pour l’alimentation, le tout dans un contexte de changements climatiques.

Le travail présenté dans le cadre de ce billet a été réalisé par Bastien Haehnel, Université de Strasbourg, qui était en stage à AULAB à l’été 2017. Le stage  a été réalisé sous la supervision de Eric Duchemin, Directeur scientifique et formation de AULAB, avec la participation de Hien Pham, professeure à l’UQAM et Collaboratrice à AULAB.

Résumé : Dans le cadre d’une recherche l’équipe du Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) a cartographié par Image satellite la présence de jardins individuels sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement Montréal-Nord, soit une superficie de 11,07 km². Cette cartographie a été jumelée par des visites de terrain afin de valider l’identification effectuée par l’analyse des images. Cette zone d’étude couvre 2,6% du territoire de la ville de Montréal. Continuer la lecture de Cartographie de l’agriculture urbaine à Montréal-Nord (Québec, Canada) 

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

Cartographier et évaluer l’agriculture urbaine

En collaboration avec plusieurs partenaires scientifiques, le Laboratoire sur l’agriculture urbaine (AU/LAB) mène sur un projet d’évaluation de l’agriculture urbaine comme infrastructure verte de résilience individuelle et collective face aux changements climatiques et sociaux. Ce projet est dirigé conjointement par Eric Duchemin, directeur scientifique et formation à AULAB et processeur associé à l’UQAM,  Hien Pham, collaboratrice à AULAB et  professeur à l’UQAM et Nathan McClintock, collaborateur à AULAB et professeur à Portland State University.

Planifié sur trois ans, ce projet de recherche servira à outiller les acteurs sociaux québécois d’un guide d’évaluation sur les bénéfices de l’agriculture urbaine quant à l’insécurité alimentaire, la justice alimentaire et la résilience individuelle et collective pour l’alimentation, le tout dans un contexte de changements climatiques. Continuer la lecture de Cartographier et évaluer l’agriculture urbaine 

Eric Duchemin

Directeur scientifique et formation du Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AULAB)

More Posts - Website

Urban Food – cultivating the commons

This 2009 report examines the potential for urban agriculture on Oakland's public land. The report identifies 1,200 acres of vacant and underutilized public land that could potentially be used for food production. If only half of this land were cultivated using intensive ecological farming methods, the authors conclude that these “commons” could contribute at least five percent of the city’s recommended vegetable needs to the local food system, a significant step towards Oakland’s goal sourcing a third of its food locally. The report also emphasizes urban agriculture’s potential contributions to Oakland’s sustainability goals. In addition to producing fresh and nutritious food, urban farming creates green jobs, and provides and other environmental services, green space, and educational opportunities.

All edibles – an landscaping company

"All edibles" is the landscaping company for east bay residents that installs almost entirely edible landscapes and gardens to: (1) make high quality food more accessible, (2) maximize the aesthetics, productivity and sustainability of urban spaces, (3) localize food production, because communities deserve to know where their food comes from and that they can ultimately rely on that source.

Cities : Can cities become self-reliant in food?

Modern cities almost exclusively rely on the import of resources to meet their daily basic needs. Food and other essential materials and goods are transported from long-distances, often across continents, which results in the emission of harmful greenhouse gasses. As more people now live in cities than rural areas and all future population growth is expected to occur in cities, the potential for local self-reliance in food for a typical post-industrial North American city was determined. Given current policies and bylaws and available area, crop yields, and human intake, three distinct scenarios were developed to determine the potential level of food self-reliance for the City of Cleveland, which has been plagued with home foreclosures and resulting vacant land, lack of access to healthy food, hunger, and obesity particularly in disadvantaged neighborhoods.

Food for the Cities

Since 2007 the world's population is predominantly urban. FAO has been following with attention the acceleration of urbanisation over the last 20 years and its implications for the Organisation. FAO's Strategic Framework 2000-2015 and corresponding Medium Term Plans therefore identified Food for the Cities as a Priority Area for Inter-disciplinary Action. The task of feeding the world's cities adequately constitutes an increasingly pressing challenge, requiring the co-ordinated interaction of food producers, transporters, market operators and a myriad of retail sellers. It also requires constant improvements in the quality of transport and distribution systems. Not least, it involves a shared understanding among city officials and national and international development agencies of the common problems and the potential solutions faced when seeking to feed cities on a sustainable basis.

Philadelphia’s urban-farming roots go deep—and are spreading wide

Philadelphia has long been a gardeners' paradise, by East Coast standards anyway. The City of Brotherly Love enjoys relatively short winters and extended fall and spring seasons that aren't so wet and warm that they invite plagues of the pests that rule farther south. It's not surprising then that urban agriculture has deep roots here -- ones planted long before the recent national renaissance. But Philly's homegrown ag movement isn't just about getting more local produce into farmers markets. (Not that there's anything wrong with that!) It's focused on farming as a source of jobs and skills for city residents as well as a means to provide them affordable, healthy food.

Comment reconvertir son usine en ferme écologique ?

Que faire des friches industrielles laissées en désuétude ? Aux États-Unis, plusieurs usines abandonnées sont reconverties en ferme d’agriculture urbaine. Objectif : produire des aliments sains à proximité des villes et de manière quasi auto-suffisante, tout en créant des emplois. Reportage à Milwaukee dans une ferme en aquaculture.